#POINT 4 – KILOMÈTRE 1.25

Coeur de village

Aujourdhui, Err est un village pittoresque, connu pour sa beauté naturelle et son patrimoine historique. Il attire de nombreux visiteurs chaque année, qui viennent profiter de la vallée et découvrir lhistoire de la région.

Le village continue de se développer, avec de nouveaux projets dinfrastructures et dactivités touristiques en cours. (source M. Blaise Histoires dErr).

eglise-err-sentier-peda (alt)

Le village

Historique

Les traces archéologiques font remonter lorigine du village dErr à lâge du Fer, il y a plus de 2500 ans (Ve siècle av. JC.). A cette époque, la Cerdagne est peuplée par les Keretani, «peuple guerrier et belliqueux» selon lhistorien romain Pline. Puis vers lan 200 avant JC., les Ibères viennent sy installer pour fuir la colonisation romaine du littoral. On retrouve certains de leurs graffitis sur le chemin dErr à Nuria. Il faudra attendre 40 av. JC pour que la Cerdagne soit colonisée par les Romainspar Jules César en personne qui fondera Llivia.

Au tournant du MoyenAge, ce petit village avait deux églises, l’une paroissiale (St Génis) et l’autre dédiée à la Vierge. Ces églises ont été remaniées et réaménagées au fil des siècles. Aujourdhui, seules les parties du choeur et de la nef voûtée en berceau dogive de léglise NotreDame (ouverte au public) semblent remonter au XIIe siècle. Les deux chapelles latérales et son clocher datent du XVIIIe siècle. Depuis 1726, léglise NotreDame est le point de départ d’une procession annuelle ayant lieu le 2 juillet en lhonneur de NotreDame dErr. A 20 m, léglise SaintGénis a conservé un faciès roman avec une façade surmontée dun petit clocheton. Si le portail est daté de 1790, il est assez facile de voir à lextérieur.

L’évolution du bâtiment depuis le MoyenAge, par lajout de chapelles successives pour agrandir léglise. Lintérieur, lui sorganise avec une travée centrale et une série de chapelles latérales, ornées dun très beau et riche mobilier baroque (retables, chaire et peintures murales).

A partir de 1348, la région est touchée par vagues successives de peste (1381, 1397, 1410, 1429), faisant des dizaines de milliers de victimes. Des villages entiers voient leur population réduite de moitié ou parfois même totalement décimée. En 1359, un recensement royal de la population indique que Err possède 6 feux seulement (soitenviron 25 à 30 habitants). La peste était passée à Err

Au début du XXe siècle, cest dans le commerce que sillustre alors le village dErr, avec ses moulins et la fabrication de tissus et de chaussettes en laine, mais aussi ses scieries, minoterie, sabotiers, cordonniers et autres artisanscommerce soutenu par larrivée du Train jaune. Puis à partir des années 50, le village souvrira au tourisme.

Géographie

Err est situé sur le territoire de la Communauté de Communes PyrénéesCerdagne à 190km de Toulouse, 93 km de Perpignan et 159 km de Barcelone. 

Cest un village de lubac (versant nord) à 1384m daltitude, dont le territoire souvre au sud vers le plateau cerdan. Il est limité par les sommets du massif du Puigmal (2910m) au sud faisant frontière avec lEspagne et la RN116 au nord.

Géologie

Le village de Err est implanté de façon stratégique pour optimiser la valorisation des ressources : proche de la rivière c’est à dire d’eau et de terres riches, adossé à sur un versant exposé au soleil, au débouché de la vallée du Puigmal et des estives. Le bâti traditionnel intégrait sur le même site logement des hommes et des animaux. En hiver, le cheptel représentait une source de chaleur complémentaire au feu de cheminée. Durant plusieurs siècles l’économie autarcique était centré sur la valorisation des ressources naturelles.

L’arrivée du tourisme (le grand hôtel de fontRomeu date de 1910/1913), mais surtout le développement des stations de ski (ouverture duPuigmal en 1970), a révolutionné l’urbanisme des villages. L’extension s’est faite en bordure du bâti existant, souvent des terres mécanisables et arrosables. L’enjeu aujourd‘hui est de poursuivre le développement en protégeant les terres agricoles et de densifier les constructions. Cet objectif est intégré dans le Plan Local d’urbanisme envigueur à Err.

Agriculture

Avec son climat frais et humide, le village d’Err est propice à l’agriculture. Les terres agricoles de la région sont principalement utilisées pour l’élevage de bétail, la culture des céréales et la production de produits laitiers.

L’agriculture à Err est traditionnelle, avec une forte présence d’exploitations familiales qui travaillent avec des méthodes artisanales. Les éleveurs locaux produisent du lait pour la fabrication de fromages de montagne tels que le fromage de vache et le fromage de chèvre.

Les terres agricoles à Err sont également utilisées pour la culture de céréales comme l’orge, le blé et le maïs. Ces céréales sont utilisées pour l’alimentation du bétail et pour la production de produits alimentaires tels que le pain, les pâtes et les céréales pour le petit déjeuner.

En plus de l’agriculture traditionnelle, il y a également une tendance croissante à la production d’agriculture biologique et de produits locaux à Err. De nombreux producteurs locaux se sont engagés dans des pratiques agricoles durables et respectueuses de l’environnement, en utilisant des méthodes de culture biologiques et en promouvant la vente directe de leurs produits.

L’agriculture à Err joue un rôle important dans l’économie locale et contribue à la préservation des traditions agricoles dans la région montagneuse des Pyrénées-Orientales.

Les enfants racontent

Farès :

Les habitants de notre village de Err, s’appellent les Errois et les Erroises

Anaïs (et Gabriel si besoin) :

Dans notre petit village de 656 habitants, la plupart des maisons sont en pierre de pays

 Gabriel :

Il y a 2 églises côte à côte, l’Eglise de Saint Génis construite en 839 et celle en l’honneur de la Vierge construite en 930.

Téo :

Le marché a lieu tous les dimanches sur la place du village.

Salomé :

Dans notre village, on trouve une boucherie, une boulangerie, une couturière, un restaurant et une piscine avec des toboggans