#POINT 2 – Kilomètre 0.3

Train Jaune

Quand vous avez scanné le QRCode, tournezvous et découvrez le panorama du Puigmal en regardant audessus de la voie de chemin de fer: face à vous se trouve le sommet du Puigmal.

Le prochain point #3–Panorama Cerdagne sera proche des panneaux de signalisation de randonnée

sentier-pedagogique-cerdagne
eglise-err-sentier-peda (alt)

Face au Puigmal

Historique

En 1900, la Cerdagne est assez isolée car peu accessible : il faut 9h en diligence pour arriver de Perpignan à BourgMadame! L’économie locale souffre et il est difficile de transporter et d’écouler les productions agricoles. Pour ouvrir la Cerdagne à la modernité, il est décidé de créer un service de transport moderne pour aider au développement du territoire. En 1904, la Compagnie du Midi démarre les travaux : en 1910, la ligne reliant Villefranche à MontLouis est ouverte, en 1911, le train jaune arrive à BourgMadame, le tronçon desservant LatourdeCarol sera terminé en 1927.
Au total, plus de 650 ponts, tunnels et autres ouvrages d’art seront nécessaires pour permettre au train de grimper de 426 m d’altitude à 1592 m sur 62,8 km de ligne . Les ponts les plus célèbres sont: le viaduc Séjourné sur deux étages de pierres de taille, qui avec ses 236m de long surplombe la rivière la Têt de 65m. Et le pont Gisclard, un des premiers ponts suspendus métalliques de France avec ses 873 tonnes d’acier sur 253m de long, dominant La Cassagne à 81m de haut. La grande nouveauté du train : un train avec une largeur de rails de 1m, un 3e rail de 850 volts alimenté par le barrage des Bouillouses.
Le transport des marchandises connaît jusqu’en 1945 une ampleur considérable, supplanté progressivement par le transport routier. De Cerdagne va enfin pouvoir descendre rapidement du charbon (lignite d’Estavar), le courrier postal, du lait, des fruits (poires d’Osséja) et des légumes (pommes de terre) mais aussi les moutons qui iront passer l’hiver dans les vignes du Roussillon, ou les chevaux et les mulets vendus à l’armée (jusqu’en 1939), puis aux agriculteurs de la plaine. Cela permettra aussi aux Cerdans d’avoir accès à des denrées comme la bière, les engrais, les machines… Mais c’est surtout le transport des voyageurs qui va renouveler l’économie de la Cerdagne en en faisant une destination touristique et climatique à la mode à partir des années 1910.

Tourisme

Le symbole de ce développement touristique est le Grand Hôtel de Font-Romeu.
A sa création en 1913, le palace comprend 200 chambres avec tout le confort moderne de l’époque. Halls et salons, bars, bibliothèque, salles de dancing et même un casino avec baccara, roulette et autres jeux, permettent de répondre aux moindres demandes d’une clientèle riche et huppée du monde entier. Hommes politiques, têtes couronnées d’Europe ou d’ailleurs et artistes s’y côtoient pour un séjour de plaisir. Un parc boisé est aménagé et tous les équipements sportifs sont à proximité : terrains de tennis, croquet, patinoire, golf, piste de luge, de curling, de bobsleigh et de ski.

Geographie

Limitrophe avec l’Espagne et l’Andorre, cette localisation en fait un carrefour européen privilégié de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée. Au début du XXe siècle, l’accès à la Cerdagne fut largement amélioré par les aménagements ferroviaires (lignes Villefranche/Latour-de-Carol-Enveitg et Barcelone/Puigcerdà/Paris), puis plus récemment par le percement des tunnels routiers vers Barcelone et Toulouse qui met les métropoles de Barcelone et Perpignan à 1h30, Toulouse à 2h, Montpellier à 3h et l’Andorre à 40 mn. Cette proximité immédiate offre un important potentiel de chalandise : plus de 3 673 000 d’habitants à moins de 3h de route, même si l’hiver, les conditions de circulation peuvent être parfois quelque peu difficiles.

Géologie

Borné au nord par les départements de l’Aude et l’Ariège, le Capcir est également un large plateau entre 1300m et 1700m d’altitude, axé nord-sud, qui permet de relier la haute vallée de l’Aude à la Cerdagne. Contrairement à ce que l’on pense, Mont-Louis et La Llagonne ne sont pas en Capcir mais en Haut-Conflent, le Capcir commençant au col de la Quillane et la Cerdagne au col de la Perche.
Ce territoire est souvent surnommé le petit Canada ou la petite Sibérie, tant ses hivers y sont rudes. Mais la rudesse du climat ne semble pas avoir rebuté l’installation des hommes, sans doute attirés par les forêts extrêmement giboyeuses. Sur la partie ouest, le massif du Carlit (2921 m) donne naissance aux deux fleuves côtiers de la Têt et de l’Aude, sur lesquels plusieurs barrages ont été construits au XXe siècle pour réguler le cours impétueux des eaux poissonneuses montagnardes
La Communauté de communes Pyrénées Catalanes compte 19 communes (5 960 habitants) sur un territoire partagé entre le Capcir le plus sauvage, le Haut-Conflent et deux communes de Cerdagne.

Les caractéristiques géographiques et climatiques de ces plateaux d’altitude aux frontières de l’Espagne et de l’Andorre, dont les zones urbanisées sont implantées entre 1200m et 1800m, ont induit un développement original et spécifique.

Les enfants racontent à partir du point #4